Les Longues Barbes

Guilde Naine-Gnome dans WoW
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hier soir, j'étais face à lui...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Essimie
Seigneur
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 438
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Hier soir, j'étais face à lui...   Mar 27 Juin à 15:34

Amis Longues Barbes, je vais vous conter une histoire...

Prenez mes mots comme vous le voulez...mais je ne souhaite pas entendre un seul commentaire, une seule constatation sur la véracité de mes confessions. Je saurai être tolérant si cela devait arrivé mais ça n'ira guère plus loin...
Maintenant il est temps de vous révéler quelque chose.

Il y a maintenant 13 ans, je n'étais qu'une petite gnome vivant non loin d'Iron Forge, prêt de l'ancienne capitale Gnomeregan... Triste dessein, à jamais écrit dans l'histoire, que notre peuple s'infligea suite à la dégénérescence de notre technologie et à l'invasion des troggs.
J'étais un peu trop jeune pour comprendre les différents problèmes liés à tout cela...
Mes parents n'avaient jamais réellement été sous le charme "naturel" de notre race, à savoir un dévouement acharné à la construction, la réparation et l'invention perpétuel des nombreuses inventions technologiques qui servent et submergent encore notre monde.
A contrario, nous vivions dans la vallée sans nom, à l'extrême ouest de gnomeregan au pieds d'un cirque montagneux. Et, hormis mon jeune frère Tédimie, nous avons toujours vécu là bas, du moins jusqu'aux jours sombres. Car après, tout fût différent.
Mon père était mineur et je dois dire que ma passion pour ce métier égale encore la sienne, lui si valeureux qui me regarde depuis les cieux.
Un jour, nous sommes descendu si profondément sous la montagne que nous avons trouvé un trésor Inestimable. Des dizaines et des dizaines de riches filons de thorium qui scintillaient d'une lumière Bleu verte auréolés de radiations inoffensives tout le long d 'une immense caverne avec en son centre un étang qui s'illuminait de même par des sources étranges sous sa surface.
Bien sûr, je ne savais pas comment travailler sur un riche filon et je laissais mon père s'occuper de la tâche difficile qui s‘annonçait. Je faisais le relais avec l'extérieur et mon frère récupérait le minerai pour le descendre à la maison pendant que je redescendais de nouveau rejoindre mon père. C’était incroyablement profond. Mais je me souviens de mon enthousiasme et de toutes ces émotions;
Se rendre utile, s'effondrer d'une bonne fatigue, manger par manque d'énergie si bien que la nourriture était encore meilleure, avoir le réconfort de sa famille généreuse...
Trois semaines de labeur avec deux jours de repos. Autant dire que nous n'avions pas chômer. Nous étions fières et plein de projet. Cents vingt et un filons de thorium rien que dans la caverne. Mais un doute subsistait chez mon père et moi qui étions les seuls à connaître l'endroit. Le lieu magique scintillait toujours car l'étang, que papa m'avait interdit d'approcher pendant notre besogne, hormis pour boire, et que je j'avais facilement oublié suite à mon travail fournit, brillait de part en part. Nous n'avions d'ailleurs pas eu besoin de lampes ou de torches à cet endroit, jamais... Il devait y avoir d'autres filons sous l'eau. Mais mon père décida judicieusement de ne pas y toucher et me le dis d'une façon très spirituel. A ce moment là, je compris pleinement dans ma vie de gnomette ce que mon père voulu m'enseigner... vous avez certainement deviné . Le juste milieu.
J'étais heureuse et estimé avoir de la chance. Mais avant de quitter l'endroit, mon père me laissa le droit de plonger dans l'étang sous sa surveillance car il savait que je souhaitais le faire depuis un moment, maintenant que nous en avions finis.
" Il faudra que tu apprennes à demander les choses ma petite Essimie, beaucoup de gens ne comprendront pas tes intentions aussi bien que moi, maman et ton frère"
" Tu as travaillé si durement et je sais à quel point tu espérais y aller... A chaque fois je le voyais dans tes yeux quand tu préparai l’eau pour nous désaltérer... Vas Essimie, profites en car nous rentrons à la maison dans une heure"
m'avait-t-il dit avec sa gentillesse habituelle.
Au premier contact de l'eau sur ma nuque j'ai su que je n'allais pas y rester longemps. Elle était froide!
Et Plouf!
Il y avait bien des filons au fond de l'eau. Je me souviens à quel point l'étang s'élargissait comme un cône béant. A quel point les lumières bleu verte m'offrait une vue inouï sous cette eau des montagnes. A quel point je fût hébété de voir ma curiosité me pousser à prendre le casque scaphandrier de mon père qu'il avait heureusement apporté au cas ou.
En y retournant, cela me parût encore plus immense, à tel point que je me sentis tombé dans un vaste trou noir sans fin. Mais où donc se trouve les racines de cette montagne!?!
De l'eau partout! A perte de vue! Je pris peur car les parois n'étaient plus visible sur les côtés et la luminescence des filons ne se diffusaient plus qu'au dessus de ma tête. Je pris la décision de remonter.
Ce que je vis alors me mets encore dans un état de béatitude presque onirique...
Je vis comme un élémentaire des eaux. Sauf que celui ci m'obstrua le passage vers la surface. Mon corps cessa de bouger.
Mon père devait commencer à s'inquiéter pourtant je ne risquer rien avec son casque. Jamais je n'agis comme si j'avais vécu un sombre moment traumatisant et jamais ma famille ne sut ce qui va suivre...
La vie ne m'en laissant pas le temps, c'est à vous que je me dévoile,
Les Longues Barbes.
Il ne me dit pas son nom car tout ceux qui s'intéresse à l'histoire le connaisse. Féru de connaissances et de littérature, seul ma raison m'obstruait véritablement la vérité et finalement le passage vers la surface. J'aurai pu l'éviter en le contournant et même espérer l'ignorer. Je sais maintenant que je serai passé sans résistance. Seul sa forme est déroutante. Devrais-je dire, sa taille colossale!
" Toi dont je ne prononcerai pas le nom par respect pour ta démarche similaire, saches qu'à notre rencontre non moins sans surprise, tu me servira maintenant non parce que je le souhaite mais parce que tu l'as décidé, n'est-t-il pas?"
Je ne répondis nullement mais il ne devait pas connaître les barrières de l'esprit.
Il avait raison, et c'était terrifiant.
"Tu es jeune mais comme bon nombre des tiens et au sein même de toutes les autres races, le fait d'exister en tant que tel et de croire comme tu me le démontres par ton innocence en des valeurs nobles me laisse rêveur à l'idée que vous combattiez à nos côtés contre un mal qui pourrait s'avérer terriblement dangereux"
"Apprends Essimie qu'il n'est pas nécessaire de protéger la paix mais de faire en sorte que celle ci n'existe plus"
"Le sens du mot Paix s'est perdu avec le temps"
Suite à cet événement et avec tout ce que cela implique, je m'ouvris à l'arcane pour devenir un peu plus tard mage.
Tédimie partit avant l'hiver à gnomeregan afin de devenir ingénieur. Mon père monta une route commercial vers Iron Forge et finança ses études avec facilité. Il avait la confiance de nombreux nains et fît fortune en peu de temps. Moi , je ne voulais pas partir dans la grande ville. Nous, les gnomes, vivons de façon décalé avec le monde et c'est une qualité que je n'aime qu'à petite dose.
Après toutes ces aventures et pendant les huit années qui suivirent je vécu paisiblement avec mes parents apprenant la magie du givre , l’ingénierie pour faire comme mon frère bien que ce choix juvénile se transforma en véritable intérêt et me perfectionna rapidement au terme de compagnon mineur.
J'adorais plus que tout franchir les cols ouest au printemps avec ma mère pour passer du temps de l'autre côté, au bord de l'océan, là où la neige n'était plus. Elle était herboriste et faisait des provisions pour l'hiver afin que l'on se soigne correctement.
Puis la deuxième invasion de la légion ardente blessa le monde de nouveau , il y a trois ans et demi. Jamais je n'aurais cru vivre une telle époque. Vivre ce qui sera une légende n’est en rien facile à admettre. Mais finalement ce n'est pas comme à la loterie, c'est une histoire de Karma, tout le monde est impliqué. Cela sera peu être une autre histoire mais nous savons tous que n'ayant pu aider l'alliance à vaincre les légions ardentes prit par les terribles événements de Gnomeregan où mon frère et mon père trouvèrent la mort, nous nous étions fait contre notre volonté, moi et ma mère vieillissante de fatigue, des ennemis ou tout au mieux des amis cordiaux au sein même des nains et des humains en Azeroth.
L'entreprise familiale de mon père sombra comme la caverne magique et notre maison, dans l'inconnu... Là où l'histoire ne relate rien...


Et je me suis souvenu de bien plus hier soir...


Car j'ai enfin fait face à Ragnaros.



Il tue la vie et la menace constamment. Il est perfide et malhonnête. Il est l'ennemie juré des Hydraxiens. Et quand son ombre est sur vous on peut sentir l'aura de sulfuron vous agresser comme mille cauchemars vous tétanisant en même temps.

Ce fût un moment épique et les histoires de Chiantos et de Welda m'encouragèrent à vous écrire de la sorte car j'ai toujours souhaité le faire. Merci à eux.

Je vous embrasse Frère Longues Barbes et je vous dis à bientôt pour d'autres histoires...

Initié Essimie

_________________
C'est où la planète Terre?


Dernière édition par le Mer 28 Juin à 2:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heineineken
Roi
Roi
avatar

Nombre de messages : 1115
Localisation : amberieu 01
Date d'inscription : 28/02/2005

MessageSujet: Re: Hier soir, j'étais face à lui...   Mar 27 Juin à 20:08

mouai , t'as des photos ??

(HRP : je vais t en faire des commentaires enfin un : tu as jusqu'a ce soir pour virer tes smilies sinon j efface ton post )

_________________
Heineineken (wawa spé arme / def 85 enchanteur 525 / mineur 525 )

Reelishan (mage spé givre / feu 85 couturière spé ombre 525/ joaillière 525 )
Ukönga (démo spé destru / démono 84 Alchimiste spé élixir et flacon 525 / herboriste 525 )
Agrimutmatar (07 Chaman )
Heineinebank (73 paladin spé Vindicte / sacré )
Raztoiléwalp (64 pretre discipline / ombre )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moskovskaya
Héros
Héros


Nombre de messages : 1008
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 27/03/2005

MessageSujet: Re: Hier soir, j'étais face à lui...   Mar 27 Juin à 20:15

(HRP) Plein de délicatesse Heinein... T'aurais pu formuler autrement ^^ Enfin bon, vire pas le post si les smilies sont encore là ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Essimie
Seigneur
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 438
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Hier soir, j'étais face à lui...   Mer 28 Juin à 1:49

Les (HRP) sont intolérables ici bien plus que les smileys .... je boude.

_________________
C'est où la planète Terre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elghira
Seigneur
Seigneur
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 37
Localisation : Ambérieu (01) déjà vu non
Date d'inscription : 04/03/2005

MessageSujet: Re: Hier soir, j'étais face à lui...   Mer 28 Juin à 8:22

En tout cas merci de te dévoiler à nous à ce point, ça montre l'importance que tous nos frères et soeurs ont à tes yeux.

_________________
Quand y'en a plus y'en a encore (herboriste 525 alchimiste 525, pecheur 525,spé transmut)
reroll guildé Kyrion 85 (forge 525, cuisine 525,pêche 440) Zorgh paladin 85 (alchimiste 525), Broke voleur 85(dépeceur525,travail du cuir501,pecheur), Borthx mage 85(calligraphe 525,herboriste 480), Haîmherheïm prêtre 85(couturier463, herbo 525), Kherat chasseresse 84 (tdc 465, depeuçage 525) / reroll non guildé: Tibald chevalier de la mort 85 (joaillier/enchanteur)


Dernière édition par le Ven 30 Juin à 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hier soir, j'étais face à lui...   Jeu 29 Juin à 21:21

euh magnifique essimie rien a dire si tout le monde pouvait sortir des recit comme sa ont serait une super guilde rp .

par contre hein ta facon de parler je trouve sa pas tres seigneur ta le devoir de respecter le travalle de essimie

felicitation essime super beau
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hier soir, j'étais face à lui...   Mar 4 Juil à 7:45

Message a essimie


Enfin tu a vu le démon qui hante mes nuits, celui qui par son existence régit le destin de ma vie. Je rends hommage a tout homme ou femme ayant essayer de vaincre ce fléau, jusqu'au jour ou mon destin sera de le rencontrer. Brave essimie, que mes mots et ma foi te porte dans le combat que tu livrera sans doute de nouveau contre celui dont le nom fait trembler les plus courageux, mon esprit t 'accompagne.



Jorgen...
[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hier soir, j'étais face à lui...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hier soir, j'étais face à lui...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hier soir
» Hier soir, on avait rendez vous avec la lune.... euh nan avec le moon^^
» Hier soir sur FR3, émission sur la sécurité aérienne.
» De l'event d'hier soir et de la (non) participation de la Garde.
» Désolé pour hier soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Longues Barbes :: Role Play :: Voyage en Azeroth...-
Sauter vers: